Thoughtful Reflections [3]

Et voici le 3ème chapitre de Xeno ! Autant vous dire que j'ai beaucoup aimé l'écrire. Le problème ? Je ne suis pas fière du résultat ! T_T Allez, ne nous attardons pas, place à la lecture ! x)

Chapitre 3 : Thoughtful Reflections

L'ambiance changea dès qu'ils eurent franchi le seuil de l'Akuda Bar. La musique était audible, mais très peu, seulement une rumeur. En revanche, on pouvait entendre les bruits de la foule. Des rires, des exclamations, des pas. Un mélange de paroles constant faisait office de fond sonore, et il était bon pour tous de ne plus entendre les déblatérations du commandant Kehck sur les écrans géants. Seulement, Jade avait fortement l'impression que des événements similaires allaient bientôt arriver.
Depuis la sortie de l'Akuda Bar, on pouvait apercevoir en contrebas l'étal de Nouri. Jade en prit la direction assez rapidement, suivie de près par Double H. Elle ralentit à quelques mètres de l'étal et s'approcha plus lentement. Elle ne voulait en aucun cas donner l'impression d'un interrogatoire à son amie.

- Oh, Jade ! Te revoilà.
- En effet. Je voulais te demander quelque chose.
- Compte sur moi !
- Aurais-tu aperçu quelque chose d'inhabituel, ici ?

Nouri se mit à réfléchir. Après quelques secondes, elle répondit par la négative, ce qui n'arrangeait pas les deux compagnons. Jade lança un regard inquiet à Double H, puis, avant de quitter les lieux, acheta un Starkos à son amie comme pour la dédommager. Jade se tourna vers son collègue et ses lèvres se tordirent en une grimace de dépit. Embarrassés, les deux agents prirent la direction du bar. Tous deux étaient cependant d'accord sur le fait qu'ils ne pouvaient pas se rendre au repaire IRIS sans aucune information, et aussi peu de temps après en être sortis. Ceci les fit se résigner.

- On ne peut pas y retourner ! Rien que pour notre dignité…
- Vous avez raison, mademoiselle Jade, mais d'un autre côté… On ne sait pas où aller, ni que faire.
- Je sais, je sais… rétorqua Jade d'un ton irrité. Mais on perd du temps si reste ici sans…

Elle s'arrêta brusquement, ce qui provoqua un regard interrogateur chez Double H.

- Rufus ! Sa disparition m'intrigue… Si on allait voir aux courses ?
- J'ai cru qu'il n'y avait pas de courses, aujourd'hui ?
- Justement… S'il s'y passe des choses louches, c'est sans doute maintenant !

Jade voyait bien que son collègue n'avait pas l'air très convaincu, mais elle jugeait que c'était son plan qu'il fallait mener à bien, du moins pour l'instant. Au moins, ils avaient une destination, alors que quelques minutes plus tôt, ça n'était pas le cas. Les deux agents se rendirent donc à l'hovercraft de Jade et y entrèrent. Quand ils quittèrent le quartier piéton, ils débouchèrent dans le canal principal, étonnamment calme. C'était comme si tout le monde avait congé. Seulement quelques voitures volantes traversaient la cité, et Jade pouvait naviguer tranquillement sans se soucier de la circulation. Tout ceci était sans doute dû au beau temps qui régnait ce jour-là. Malheureusement, Jade et Double H n'étaient pas là pour visiter la ville – qu'ils connaissaient déjà assez bien, de toute manière – mais pour accomplir leur mission. L'hovercraft alla tout droit vers les courses, et s'engouffra dans le bâtiment.
Le hall central, sans la voix de stentor habituelle ni musique, donnait la chair de poule. Jade en avait le cœur net, quelque chose d'inhabituel se passait par là. Son opinion n'était pas du tout partagée par Double H, mais elle était sûre d'elle. Elle se dirigea alors vers la course n°2, la préférée de Rufus.
Au lieu de s'engager à toute vitesse comme elle en avait l'habitude en ces lieux, elle procéda lentement, examinant chaque recoin, aidée malgré tout par Double H. Le début de la course se déroulant essentiellement sur l'eau, le déplacement en hovercraft y était très facile. Après avoir observé les moindres recoins de la piste aquatique, les deux compagnons arrivèrent lentement à la falaise de la course n°2.

- Mademoiselle Jade ! Regardez ! s'exclama Double H en pointant du doigt l'énorme canalisation au-dessus d'eux.

Jade donna un coup de frein et leva les yeux. Rufus était debout au milieu d'un cercle de quatre ou cinq Crochax. Elle s'élança hors du véhicule, suivie de près par Double H, et chercha un moyen de venir en aide au requin. Elle repéra sur sa gauche des plateformes sur lesquelles sauter pour parvenir à son but. Seul bémol : elles n'étaient accessibles que pour elle, Double H étant trop imposant pour se coller au rebord. Celui-ci s'en excusa, mais Jade lui affirma que de simples Crochax n'allaient pas lui causer trop de soucis. Elle avait vu bien pire.
Le plus rapidement possible, elle gravit les rochers et rejoignit Rufus. Aussitôt, elle dégaina son daï-jo et se lança à l'assaut des insectes géants. Après une lutte ridicule comparée à certaines vécues dans le passé, elle en vint à bout et se tourna vers Rufus, tout sourire. Elle n'appréciait pas beaucoup le requin, mais il ne méritait pas non plus d'être dévoré par une bande de Crochax.
La réaction du requin n'était cependant pas celle à laquelle Jade se serait attendue.

- Ah ben bravo ! Merci, vraiment ! Idiote ! s'exclama-t-il, toutes dents dehors.
- La prochaine fois, Rufus, tu te débrouilleras seul pour t'occuper de ces monstres… J'apprécie l'accueil, vraiment.
- Très bien, parfait. Justement, j'essayais de les dress… Enfin, bon, de toute façon, ça n'a pas d'importance.

Le changement de ton soudain de son interlocuteur n'avait pas échappé à notre héroïne. Elle l'observa d'un air suspicieux.

- Bon, monsieur le râleur, on te ramène ou tu restes encore là ?
- Et bien je vais rester là ! Et ne me demande pas pourquoi, je ne te répondrai pas !

Rufus n'avait même pas eu le temps de finir sa phrase que Jade s'éloignait déjà. Elle sauta de rebord en rebord et rejoignit Double H, qui l'interrogea sur ce qu'il venait de se produire. Rapidement, elle lui raconta que le requin n'avait pas l'air très heureux qu'elle soit venue à son secours.
De retour dans l'hovercraft en direction de la fin de la course, Jade tenta de persuader Double H qu'elle n'avait finalement pas vu tout faux.

- Rufus m'a dit qu'il essayait de dresser des Crochax ! C'est quand même bizarre, non ?
- Mademoiselle Jade, Rufus a toujours été mêlé de près ou de loin à des histoires louches. C'est bien lui qui voulait dévorer une famille en moins de 10 secondes ! Honnêtement, je ne crois pas qu'il soit lié à ces disparitions.

Jade préféra ne pas en rajouter. Elle ne voulait pas créer de débat entre elle et son ami, mais n'abandonnait pas.
Les enfants du Phare s'étaient éveillés, rendant Pey'j et Yoa complètement débordés. Celle-ci devait courir entre la chambre et la cuisine, pour aller chercher les goûters des petits ou d'autres caprices d'enfants. Pey'j était occupé à réparer le mobile du benjamin du refuge, tandis que deux petits couraient autour de lui en criant. Si ça ne tenait qu'à lui, il leur en collerait bien une ! Mais il devait garder sa réputation de Tonton Pey'j et son calme. C'était ça, la clé : rester calme.
Un aboiement retentit derrière lui, ce qui eut le don de l'énerver encore plus. Si le chien s'en mêlait, ça n'allait pas être possible ! Et en plus de ça, il commençait à avoir sérieusement froid, malgré le soleil éclatant qui brillait dans le ciel Hillyen. Il renifla bruyamment et continua son ouvrage, à contrecœur. Des maux de têtes cuisants l'envahissaient, pour couronner le tout.
Yoa, quant à elle, souriait, malgré la disparition de Pablo. Elle n'en avait pas informé les enfants, de peur de les inquiéter. Elle avait confiance en Jade pour le retrouver. En attendant, elle profitait d'être avec les petits, qu'elle adorait, mais autre chose attira vite son attention. Elle voyait bien que Pey'j n'était pas dans son état normal. Il avait presque l'air malade… En cette saison, ça n'était pas courant. Elle décida de ne pas y prêter plus attention et se concentra surtout sur le bien-être de ses petits amours. Il était hors de question qu'un autre enfant disparaisse ! Et quand Yoa se jurait quelque chose, elle tenait parole. Jusqu'au bout.
Après leur tour aux courses, Jade et Double retournèrent à l'Akuda Bar, un peu moins honteux que plus tôt. Au moins, ils pourraient dire qu'ils avaient suivi une piste. Le jeu des palets de Francis retentissait à travers le rez-de-chaussée, se mêlant au « Propaganda » habituel. Jade se hissa sur un tabouret, au bar, et commanda à boire à Mo. Double H, quant à lui, ne prit rien mais resta auprès de sa collègue. Jade finit son verre rapidement, et ne tarda pas à remarquer Seven qui avait la tête entre les bras, avachie sur le bar. La reporter se tourna, soucieuse, vers Double H puis s'approcha de la jeune femme. Contre toute attente, elle se montra plutôt froide envers elle.

- Alors, c'est plus dur quand on n'a pas son ami Rufus à ses côtés ?
- Tu parles d'un ami, répliqua Seven, la tête toujours enfouie entre ses bras.
- Que se passe-t-il ? demanda Jade, soudain plus douce.
- Je… ne peux pas le dire.

Jade et Double H échangèrent un regard. Tacitement, ils s'étaient compris : Seven en savait quelque chose sur les disparitions.

- Ne rien dire pourrait condamner Hillys, Seven. Mais bon, c'est comme tu veux.

Sur ces mots, Jade se détourna et prit la direction de la rampe menant au premier étage. Double H lui emboîta le pas. Ils purent remarquer que Belles-Mirettes n'était pas à son poste habituel : ils les attendaient déjà tous dans le repaire. Ni une ni deux, ils s'y rendirent et déjà, tous les regards furent braqués sur eux.

- Shauni, Double H, vous avez des infos ? demanda Hahn, avide de savoir.
- Pas grand-chose, marmonna Jade. Nous avons demandé à Nouri, la vendeuse de la place de la fontaine, si elle avait vu quelque chose d'anormal… et non.
- C'est tout ? demanda Hahn, au bord de l'énervement.
- Non, non, bien sûr. J'avais des soupçons sur Rufus, donc nous sommes allés aux courses. Là, nous l'avons vu entourés de Crochax. J'ai voulu l'aider, mais il m'en voulait d'avoir chassé les bêtes… Il a dit qu'il voulait les dresser.
- Honnêtement, je ne pense pas que ça ait un lien avec cette histoire, renchérit Double H.
- On ne sait pas, on ne sait pas, dit Hahn en commençant à faire les cent pas. Vous n'avez rien d'autre ?
- Si. Seven, qui traîne souvent ici, aurait des infos sur ça. Mais elle ne veut rien nous dire.
- Bien… Essayez de lui tirer les vers du nez. En attendant, pour aujourd'hui je crois que l'on ne peut plus rien faire. Il faudrait réussir à boucler tout ça demain. Sinon…

À ces mots, un frisson parcourut notre héroïne. Si Pablo mourait, elle s'en voudrait mortellement, et s'efforcerait de trouver un foyer pour tous les autres orphelins. Elle n'était pas digne de s'occuper d'eux. Cependant, il n'était pas encore temps de réfléchir à ça. Sa priorité était de sauver ces sept personnes enlevées. Elle discuta un moment avec les autres membres du réseau IRIS puis sortit de là, accompagnée de Double H, qu'elle devait ramener chez lui. Ils quittèrent la chambre trois, descendirent, et aussitôt Seven accourut vers eux. Jade sursauta, et se retint de la réprimander. L'état de détresse qu'on pouvait lire à travers ses lunettes était plus important que l'effet de surprise qu'elle leur avait causé.

- S'il vous plaît… Faites quelque chose ! Faites quelque chose… Voilà… Tout ce que je peux vous dire, c'est… TOLI RION.

Un ange passa. Ce fut un moment où Jade fut à la fois interloquée et sur le point d'éclater de rire. Elle regarda Double H, et sentit qu'il était sans doute dans le même cas qu'elle. Ils se reprirent et remercièrent Seven, en promettant de tout faire pour régler ce problème. Après avoir salué Mo une dernière fois, ils quittèrent le bar puis le quartier piéton, pour remonter dans le fidèle hovercraft de Jade.
Sur le chemin du retour, la déclaration de Seven fut le seul sujet de conversation.

- TOLI RION ! C'est peut-être une langue étrangère, supposa Jade.
- Possible. Ou le nom d'une personne.
- Je devrais demander à Yoa, elle sait peut-être ce que ça signifie. Ca ressemble beaucoup à sa langue.
- C'est une bonne idée. Pour ma part, je vais aussi y réfléchir cette nuit, annonça Double H.

Peu après, le véhicula s'arrêta devant le loft de l'ex-sergent de l'armée hillyenne et il en descendit, remerciant encore Jade pour le transport. Cette journée avait été étrange. Jade avait l'impression d'avoir vécu deux jours plutôt que d'un. Elle était heureuse de rentrer chez elle, malgré l'absence de l'un des habitants du refuge. Il devait être aux alentours de six heures quand Jade s'engouffra dans le hangar et monta à la rencontre de sa petite famille.
À l'heure qu'il était, Yoa avait dû dire aux enfants que leur grand frère de cœur avait disparu. Ils en étaient tout bouleversés, et c'était normal. Malgré tout, la bonne humeur était revenue dans le foyer, comme pour effacer les événements du début de la journée. Quand Jade arriva, tout le monde lui sauta au cou, sauf Pey'j, plus grognon que jamais. Il n'avait toujours pas bonne mine, et si on ajoutait sa mauvaise humeur, le tableau n'embellissait vraiment pas.

- Ca va pas de rentrer à c't'heure-ci, Jade ? s'exclama-t-il, en ponctuant sa phrase d'une quinte de toux.
- Mais, Pey'j, tu sais bien que…
- Quelle excuse tu vas encore inventer ?
- Déjà, il n'est que six heures, et puis… je bosse pour le réseau IRIS, je te rappelle ! répliqua-t-elle, irritée.
- Ah, oui… C'est vrai… Bon. Je vais faire à manger.

Il s'éloigna en toussant. Jade se doutait de quelque chose. Comment Pey'j pouvait oublier qu'elle travaillait pour le réseau IRIS dont il était le chef ? Il était tant de s'inquiéter pour la mémoire de son oncle. En attendant, elle restait auprès des enfants pour leur accorder un peu de temps, avant le lendemain qui s'avérait déjà mouvementé. La soirée se passa tranquillement, dérangée seulement par les quintes de toux de Pey'j et l'absence de Pablo. Le repas se montra moins joyeux que d'ordinaire, sans pour autant devenir maussade.
À l'heure du coucher, Jade alla vers Yoa pour lui poser la fameuse question du TOLI RION. Elle vit la jeune fille réfléchir, puis répondre :

- Chez moi, « rion » veut dire roi… mais je pense pas rapport à ta histoire. Désolée.
- T'en fais pas, Yoa. Je suis sûre que Double H trouvera la solution.

Elle avait un peu honte de laisser ce travail à son collègue, mais têtu comme il était, il serait prêt à ne pas dormir de la nuit juste pour résoudre cette énigme.
Quand Jade se réveilla le lendemain matin, un mail l'attendait. C'était Double H, et ça ne la surprenait qu'à moitié. Elle en conclut qu'il avait déchiffré l'énigme du TOLI RION. La jeune reporter s'empressa de prévenir son oncle de son départ pour la journée, souhaita bonne chance à Yoa pour s'occuper des petits, et se dirigea vers son SX350.
Elle retrouva son ami devant chez lui et le fit monter dans l'hovercraft. Tandis qu'ils se rendaient vers le canal principal, Double H lui fit part de son raisonnement.

- J'ai donc résolu ce que Seven nous a dit.
- J'espère que tu as quand même dormi.
- À vrai dire, M'oiselle Jade, ça ne m'a pas pris beaucoup de temps. « TOLI RION » est une anagramme. Il s'agit de celle des mots « Îlot Noir ».
- D'accord. Donc c'était plus facile que ce qu'on pensait. Direction l'îlot noir, alors ?
- Peut-être que nous devrions d'abord en informer le réseau.

Jade acquiesça et se dirigea vers le quartier piéton. Les deux collègues se rendirent au repaire IRIS. Hahn les accueillit avec surprise. Il ne s'attendait pas à les voir de si tôt.

- Vous avez des nouveautés ?
- Oui. Hier, Seven nous avait délivré une dernière info, quand nous sommes sortis d'ici. Elle avait dit « TOLI RION ». Et Double H a réussi à déchiffrer ce que ça voulait dire. Îlot Noir. C'est sans doute là-bas que sont détenues les sept victimes, récita Jade.
- À moins qu'elle vous ait menés sur une fausse piste. Il faut aussi penser à ça, signala Hahn, un peu perplexe. Bon, on va lui faire confiance. Allez-y. Soyez prudents.

Les deux agents hochèrent la tête simultanément. Jade vérifia que sa carte de l'îlot était encore dans son S-A-C et ils purent s'en aller. En descendant, ils croisèrent Seven qui leva vers eux un œil inquiet. Jade la salua d'un hochement de tête décidé et sortit de l'Akuda Bar.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site