Organic Beauty [5]

C'est la première fois que j'arrive à écrire deux chapitres dans l'espace d'une semaine. J'espère que, de nouveau, la qualité n'en a pas été oubliée ! Cela dit, ce chapitre est plus un interlude. C'est comme quand on se balade dans le jeu, tranquillement :3 Bonne lecture !

Chapitre 5 : Organic Beauty

Le Phare baignait dans une mare de tranquillité. Chaque habitant dormait, à l’exception de Yoa, qui se sentait bien seule. Même Pey’j était endormi. Elle lisait un livre écrit dans sa langue, posée contre un rocher sur la corniche. La bise s’était levée, mais le soleil était encore bien là. Yoa avait le cœur serré en pensant à l’absence de son frère de cœur. Ils avaient partagé tellement de bons moments ensemble, depuis qu’elle était arrivée au Phare. Quand ils avaient été enlevés par les Sections Alpha, elle et Pablo avaient été les protecteurs des plus jeunes, ils s’étaient soutenus dans les passes difficiles, jusqu’à ce qu’ils soient plongés dans le coma. La barrière de la langue ne s’était jamais montrée handicapante avec lui : ils se comprenaient d’un seul regard. Des sourires, des rires, des larmes, elle avait tellement de souvenirs en commun avec lui. Et elle savait que ça n’était pas fini. Tout ce qu’elle avait pu vivre, ça n’était que le début, et Yoa avait confiance en Jade pour le délivrer. Elle ne savait pas qui étaient les coupables, mais qu’ils soient humains, monstres ou animaux, Jade en viendrait à bout. Yoa le sentait, parce qu’elle percevait une once de magie extra-terrestre en elle. Jade n’était pas totalement humaine, elle en était certaine.
Quand Jade arriva chez elle, une bouffée de fraîcheur l’envahit. La bise fouetta ses courts cheveux, et elle remarqua une silhouette bleutée qu’elle reconnut aussitôt : Yoa. Elle avait posé son livre, et contemplait le ciel, les bras repliés derrière la tête. Jade s’approcha, attendrie par ce spectacle, et s’accroupit à ses côtés. La jeune extra-terrestre tourna les yeux vers elle et ses lèvres s’étirèrent en un demi-sourire. Elle n’avait pas le cœur à sourire complètement.

- Je vais le retrouver, Yoa. Tu peux compter sur moi, assura Jade en souriant.
- Je savais déjà ça, Jade.

Elle se força à élargir son sourire. Les deux jeunes femmes parlèrent encore un moment. Jade apprit que toute la maisonnée dormait tranquillement. Les nuages couvraient peu à peu le soleil, mais étaient vite chassés par la bise, qui finit par se calmer. L’atmosphère était agréable, et Jade aurait pu rester là une éternité. Elle fut tirée de sa contemplation du ciel hillyen par un bruit familier. C’était son robot délivreur de mission pour Jade, Reportage and Co. Elle se leva et courut à sa rencontre. Elle retira le M-Disk et fonça au hangar pour le lire. C’était, sans grande surprise, le centre scientifique.

- Jade, nous avons découvert une grotte près du Phare. D’après nos recherches, il y aurait un animal très rare qui y vivrait. Pourrais-tu nous le photographier ? Pour ce cliché tu recevras 3600 unités. Bonne chance.

Le prix était extrêmement intéressant. C’était une occasion en or, à ne louper en aucun prétexte. Elle avait le temps cet après-midi, et bien que les affairent aillent mieux depuis un certain temps, 3600 unités ne seraient pas du luxe ! La seule chose qui la retenait ici, c’était de laisser Yoa seule à s’occuper du refuge. À ce moment-là, tout le monde dormait, mais au moment où les enfants allaient se réveiller, tout allait devenir beaucoup moins facile. De plus Pey’j semblait malade, alors sa mauvaise humeur habituelle allait décupler, et il ne serait pas au mieux de sa forme pour aider la jeune extra-terrestre. Dernier point négatif : les Crochax pourraient arriver à tout moment pour enlever Yoa. Jade se décida tout de même : elle allait accomplir sa mission, mais demander à Yoa de rester à l’intérieur. Pour s’occuper des enfants, elle lui faisait confiance. Après tout, c’était elle, la meilleure puéricultrice de tout le refuge !
Elle quitta le hangar d’un pas vif, rejoignit la jeune Yoa et lui expliqua sa mission. L’extra-terrestre acquiesça et marcha lentement vers l’entrée du Phare. Jade vérifia les alentours, voulant s’assurer qu’aucun ennemi n’était dans les parages, et redescendit dans le hangar retrouver son hovercraft. Au moment où elle voulut sauter dans son véhicule, Secundo se matérialisa à ses côtés. Elle sursauta légèrement et croisa les bras, en attente d’une réaction.

- Yade ! Tou a finalement accepté cette mission ? Okay, yé vais te guider.
- Merci Secundo. Je t’ai pas trop vu, ces temps-ci…
- Ma, c’était pour te laisser avec la boîte de conserve…

Jade eut un regard mi-noir, mi-amusé à l’attention de son ordinateur personnel. Celui-ci retourna dans le S-A-C de notre héroïne, qui s’empressa de bondir dans son hovercraft. Elle regarda son tableau de bord et put constater que Secundo lui avait affiché l’emplacement de la grotte sur sa carte. Elle eut un petit sourire et en prit la direction. Elle n’avait jamais repéré cette caverne auparavant, et pourtant, elle était assez grande. Sur la droite, un chemin de sable permettait de marcher à pied, mais la plus grande partie de la grotte était occupé par de l’eau. Par précaution, Jade avança d’abord en hovercraft, explorant les lieux, puis l’accosta. Elle remarqua qu’elle n’était qu’à la moitié dans la caverne et qu’elle n’en voyait même pas le bout. Un long chemin plongé dans l’obscurité, c’était ce qui l’attendait. Ce serait mentir de dire qu’elle n’éprouvait aucune appréhension. Jade laissa son hovercraft derrière elle et commença à marcher, la main prête à dégainer son daï-jo, ou son appareil photo. Normalement, ce n’était pas une mission de combat qui l’attendait, mais bien un reportage photo.
Au cœur du volcan régnait une atmosphère étrange. Se mêlaient le sentiment d’être prisonnier et celui d’être entre de bonnes mains. Les sept prisonniers étaient en effet retenus par des chaînes les plaquant au mur, mais les requins étaient si mielleux avec eux qu’ils n’arrivaient pas à croire qu’ils allaient souffrir, voire pire… mourir.
Pablo avait la peur au ventre, mais se laissait prendre au jeu des requins. Il était enchaîné entre Chico et Rob, avec qui il avait pu parler. Les requins tournaient autour d’eux, en leur proposant à manger, à boire, leur demandant s’ils allaient bien. Le plus jeune détenu, qui devait avoir entre 4 et 6 ans, demanda d’une voix fluette :

- Est-ce qu’on va bientôt pouvoir partir ?
- Mais bien sûr, mon petit, ne t’inquiète pas. Demain, vous serez libres. Tous ! répondit l’un des requins.

Le petit sembla se détendre. Pablo l’était aussi, mais les grognements du Pterolimax, en contrebas, ne le rassurait pas non plus. Il regarda les détenus. En peu de temps, il avait pu se lier d’amitié – une amitié étrange, bien sûr – avec chacun d’eux.
Il y avait tout d’abord Chico, qu’il connaissait depuis assez longtemps. Ils jouaient ensemble quand ils étaient petits, et pouvaient maintenant se considérer comme des meilleurs amis.
Ensuite, il y avait Rob, le chauffeur de taxi, qu’il connaissait de loin, par le biais de Jade. Depuis, il avait découvert que malgré ses 40 ans, il avait une âme très jeune, et était toujours prêt à rire. C’était aussi grâce à lui que Pablo n’avait pas encore fondu en larmes.
Le plus jeune s’appelait Fabian. Il était très petit en taille, et avait une voix fluette et tremblante. Pour parfaire le tableau du petit garçon fragile et apeuré, il avait d’énormes yeux bleus qui vous fixaient d’une manière très expressive. Il était adorable, et les requins le dorlotaient comme s’il était leur fils.
Pablo avait fait la connaissance de Maura, une jeune femme de l’âge de Jade. Elle avait de longs cheveux bruns et des yeux verts en amande. Elle avait une voix délicate et apaisante. Malgré son jeune âge, elle était un peu comme la maman des prisonniers.
Pour finir, Pablo avait fait la très belle rencontre de deux frères de 16 ans, Dean et Davon. Ils se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Chacun avait des cheveux auburn et des yeux gris. Comme Jade, ils aimaient la photographie et les animaux. Ils s’étaient montrés très admiratifs quand Pablo leur avait dit qu’il était hébergé chez Jade, qui était devenue leur grande sœur ou mère adoptive. Les jumeaux avaient été de fervents partisans du réseau IRIS lors de la guerre contre les DomZ, aussi connaissaient-ils très bien la jeune reporter.
Les sept prisonniers étaient détachés quelques heures par jour, pour se dégourdir les jambes. Pendant ces moments de liberté, ils pouvaient jouer à toutes sortes de jeux, manger, discuter… Ils avaient vraiment plus l’impression d’être en vacances qu’en détention.
Jade avançait dans l’obscurité de la caverne, inquiète. Il faisait sombre, et elle ne voyait quasiment rien. Secundo avait allumé un tout petit voyant, sortant du S-A-C de la reporter, qui n’éclairait pas grand-chose. La grotte était aussi très silencieuse, et Jade n’entendait même pas ses propres pas, dont le bruit était étouffé par le sable. Elle déglutit avec difficulté et continua à évoluer dans la caverne. Un clapotis dans l’eau la fit sursauter. Elle s’arrêta, scruta la surface de l’eau et ne remarqua rien. Jade reprit son chemin, admirant les parois de la grotte. Elles étaient couvertes de végétation, les faisant ressembler à une fresque. Jade en profita pour faire quelques photos personnelles, vérifiant qu’il lui restait encore de la place dans sa pellicule pour la photo à 3600 unités.
Après quelques minutes de marche supplémentaire, Jade vit se dessiner dans l’obscurité une silhouette imposante. Elle ralentit son allure et plissa les yeux. C’était sans doute l’objet de sa mission. La photographe s’approcha encore, et put détailler la silhouette. Elle ressemblait à un énorme serpent au corps d’éléphant. Sa tête était prolongée d’un long cou reptilien. Le corps de la bête mesurait au moins 5 mètres de long, et était couvert d’écailles. Les pattes ressemblaient à celles des lézards. Par bonheur, la créature était endormie. Jade cadra la bête, mais il n’y avait pas assez de luminosité pour la prendre en photo. Il fallait mettre le flash en route. C’était très, très risqué. Trop, peut-être, mais ce n’était pas le moment de faire marche arrière. Elle activa le flash, prit une photo et…

- Roarh !

Jade vit le monstre s’éveiller. Elle recula légèrement, un peu sous le choc, et regarda la créature se dresser sur ses énormes pattes reptiliennes. Elle en profita pour vérifier la qualité de sa photo, et, s’en étant assurée, rangea son appareil photo et le remplaça par son daï-jo. Le monstre eut vite fait de repérer qui l’avait dérangé pendant son sommeil et fixa notre héroïne de ses grands yeux jaunes. Il montra les crocs, dont deux énormes crochets qui étaient sans doute infestés de poison. Jade n’attendit pas une seconde de plus et commença à fuir. Heureusement qu’elle n’avait pas accosté son hovercraft à l’entrée même de la grotte !
Le serpent-éléphant-lézard géant avançait vite, trop vite par rapport à sa taille. Il talonnait la jeune reporter, qui n’avait jamais couru aussi vite. Elle était à quelques mètres de son hovercraft quand soudain, elle sentit son pied être retenu par quelque chose. Elle chuta, s’écrasa dans le sable et quand elle fut remise du choc, regarda qui l’avait fait tomber. Il s’agissait d’un bébé de l’immense créature. En regardant mieux, Jade put voir qu’il y en avait une demi-douzaine à l’assaillir. Ils sortaient tous de l’eau, commençant à la mordre. Elle donna un grand coup pied, en envoyant deux dans l’eau. Il fallait qu’elle se dégage rapidement, sinon la mère – ou le père – des petits reptiles n’allait faire qu’une bouchée d’elle ! Jade roula sur elle-même, à la recherche de son daï-jo. Elle tâtonna un moment dans le sable, puis finit par réaliser avec effroi que son arme avait coulé, avec les reptiles. C’était mauvais, très mauvais. Elle n’avait pas très envie de plonger au fond de l’eau, sachant que les reptiles auraient l’avantage, mais en voyant l’énorme tête de son assaillant s’approcher dangereusement de son propre visage, elle plongea.
Heureusement, les eaux de la caverne n’étaient pas aussi profondes que la mer d’Hillys. En revanche, elles étaient glacées et d’une noirceur dangereuse. Jade sentait les mouvements de ses ennemis autour d’elle. Elle devait faire vite. Pour l’instant, la mère des petits n’avait plongé, mais il était préférable de récupérer le daï-jo avant qu’elle ne plonge. La natation n’avait jamais été le point fort de Jade. Sur ce coup-là, elle était encore moins chanceuse, parce qu’elle n’avait pas bien pris sa respiration avant de plonger. Elle l’avait fait de manière précipitée.
Après un effort surhumain pour toucher le fond des eaux, Jade put récupérer son bâton de combat. D’un fort coup de pied dans la vase, elle remonta en flèche à la surface. Quand elle put sentir l’air autour d’elle, elle en prit une énorme bouffée. Le souffle court, elle regagna la terre ferme. Elle n’eut pas le temps de récupérer, car l’énorme reptile se jetait déjà sur elle. Les crochets du serpent se plantèrent à deux centimètres de l’endroit où sa jambe se trouvait une fraction de seconde plus tôt.
Jade détala, arme à la main, et bientôt, plus qu’un mètre ne la séparait de son véhicule. Elle sentit de petits crocs s’enfoncer dans son mollet et serra les dents. Elle secoua la jambe, se dégageant du petit reptile, et sauta dans son hovercraft. Soulagée, elle démarra en trombe et fonça chez elle, fuyant le danger de justesse.
Le temps de retourner au Phare lui permit de récupérer sa respiration. Elle était fatiguée par son combat contre l’énorme reptile. Elle s’arrêta au hangar pour envoyer la photo au centre scientifique, et reçut aussitôt la somme promise. Jade sourit de manière satisfaite et monta à l’étage pour rejoindre sa petite famille.
Il était six heures du soir, tous étaient réveillés. Pey’j avait plutôt mauvaise mine, mais était de bonne humeur, heureusement. Yoa semblait aller un peu mieux que quelques heures plus tôt. La soirée fut calme, et se déroula dans la bonne humeur, comme si rien ne s’était produit ces derniers temps. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×