Behind Enemy Lines [6]

J'ai réussi mon pari, à savoir celui d'écrire le sixième chapitre avant la rentrée. Effectivement, c'est demain, la fameuse rentrée, et autant vous dire que je flippouille un peu. En gros, j'ai peur. Mais bon, on verra ! x) Cela dit, j'entame ma dernière année du collège, alors j'espère que j'aurais tout de même le temps d'écrire... Normalement, oui, sauf en mars et en mai, les mois d'examens ! x) Je vous souhaite une bonne lecture et un bon courage à tous ceux qui reprennent !

Chapitre 6 : Behind Enemy Lines

Jade fut la première levée, le lendemain. Elle devait se rendre tôt à l’Akuda Bar pour se mettre en route au plus vite pour sauver les innocents. Jade prévoyait aussi de prendre une photo comme preuve de la culpabilité des requins. En effet, elle n’était pas sûre de pouvoir les arrêter en plus de délivrer les victimes. Autant laisser l’armée hillyenne s’en charger. Elle se prépara alors, se concentra déjà, et descendit au hangar pour monter dans son hovercraft.
C’était un matin frais. Les eaux étaient calmes, mais grouillaient déjà de bateaux de pêche, et ce depuis plusieurs heures. Le soleil était légèrement dissimulé par de fins nuages, qui laissaient apparaître un fin rai de lumière, très agréable. Jade pourrait s’y attarder une éternité. Malgré l’urgence de la situation, elle ne put s’empêcher de sortir son appareil, prendre rapidement une photo du magnifique paysage s’offrant à elle, et repartit en direction de la cité. Elle, en revanche, était vide. Le matin, personne ne traînait sur le canal principal. La plupart des personnes dormaient encore, ou travaillaient, à cette heure-ci.
L’Akuda Bar était également désert. Seuls Mo et Belles-Mirettes étaient déjà là, et peut-être les occupants des chambres 1 et 2. Jade approcha de sa chambre quand elle entendit des bruits métalliques familiers. Elle n’eut même pas besoin de se retourner pour savoir que c’était Double H qui arrivait à son tour, répondant au rendez-vous au repaire IRIS. Jade lui sourit et ouvrit la porte de la chambre n°3. Les deux compagnons s’y engagèrent et prirent le passage secret menant au réseau IRIS.
Hahn, Nino et Meï posèrent sur eux un regard grave. La tension était palpable. Nino essaya tout de même d’adresser un léger sourire à ses deux amis, détestant être trop sérieux, mais son visage se raidit à nouveau quand Hahn prit la parole.

- Double H, Shauni… Nous avons reçu la clé ronde. Le gouverneur a été difficile à convaincre, sans photo, mais on a réussi. Faites-en bon usage.

Jade prit la clé et la plaça dans son S-A-C. Hahn eut encore quelques mots d’encouragement puis demanda aux deux agents d’y aller. Meï leur recommanda d’être prudents et Nino leur adressa un sourire franc. Il allait falloir compter sur le courage et l’habileté de Jade et Double H, une fois de plus, pour cette mission. Jade était animée d’autant plus de motivation, des personnes chères à son cœur ayant été enlevées. La loyauté de la jeune reporter était une grande qualité, bien sûr, mais dans certaines situations, pouvait s’avérer fatale. Là, ce n’était pas le cas, mais les gens connaissant bien Jade pourraient se servir de sa loyauté extrême pour la conduire dans un piège. Jade elle-même n’en était pas très consciente.
La silhouette de l’îlot noir se profilait à l’horizon. D’apparence il n’avait pas énormément changé, mais c’est lorsque le SX350 de Jade s’approcha que les défenses furent déployées. À nouveau, une bande de Vorax se lança à l’assaut du véhicule. Ca ne leur aurait pas trop posé de problèmes si ne s’était pas ajoutée à ça l’immense Megaptera Purpurea, colosse de plusieurs mètres ayant pour habitude de nager derrière l’îlot noir. Le cétacé rouge, émergeant d’ordinaire très peu à la surface des eaux hillyennes, s’était mêlé à la bataille. Jade poussa un juron et envoya trois tirs en direction des Vorax. Puis elle eut la pire frayeur de sa vie.
La Megaptera avait donné un immense coup de queue, ce qui provoqua une vague de plusieurs mètres. L’avantage, c’était que plusieurs Vorax avaient été écartés de là, mais l’ennui, c’était que l’hovercraft aussi. Jade et Double H sentirent le véhicule se retourner sur lui-même plusieurs fois avant de retomber bien droit sur l’eau. Jade avait les mains crispées sur le gouvernail, tétanisée par la peur. Ce fut Double H qui dut la ramener à la raison en l’avertissant que les Vorax revenaient à la charge. Elle donna un grand coup d’accélérateur, ce qui ne lui fut pas très favorable non plus : la Megaptera, qui avait replongé, redressa soudainement son immense tête et envoya valser le SX350 à plusieurs mètres, d’altitude, cette fois-ci.
Les deux compagnons ne purent cependant retenir un éclat de rire, nerveux, sans doute. Jade craignit juste pour l’atterrissage, qui se passa plutôt bien, par rapport à la situation. Elle reprit les commandes de son véhicule et fit une embardée vers l’entrée de l’îlot.

- Tu crois qu’ils l’ont dressée, elle aussi ? demanda Jade à propos de la baleine.
- Je ne pense pas, M’oiselle Jade. À mon avis, elle se défend juste.
- J’aimerais bien me défendre comme elle, grommela Jade.
- Vous n’en êtes pas très loin, mais avec plus de classe.

Jade eut un léger sourire, qui s’estompa rapidement. Deux Vorax se dressèrent devant sa route, mais elle ne mit pas beaucoup de temps à les éliminer. Jade donna un dernier coup d’accélérateur et elle entra dans l’îlot noir, fière de s’en être sortie sans dégâts.
Le hall d’entrée de l’îlot noir version requins n’avait pas changé, si ce n’est que plus de véhicules y étaient garés. Jade accosta son hovercraft au même endroit que la dernière fois, et en sortit. C’était là qu’ils ne devaient surtout pas se faire repérer. Le rythme de la respiration des deux acolytes s’accéléra et Jade sentit une petite boule d’angoisse se former au creux de son ventre. Elle n’aurait jamais pensé que cette mission lui ferait aussi peur. Il s’agissait peut-être de la peur de l’échec et non de celle de se faire repérer, ou blesser.
Quelque chose dans l’îlot semblait signifier que les requins savaient qu’ils avaient reçu une petite visite, la veille. Jade le sentait, et ne cherchait pas d’autre explication. Elle avait l’habitude des pressentiments étranges. Depuis les mois derniers, les paroles du prêtre DomZ et du commandant Kehck tournaient dans sa tête : lui aurait-on réellement caché ses origines, ou une partie ? Jade ne pouvait s’y résoudre à y croire. Pey’j ne lui avait toujours voulu que du bien.
Et si c’était cette raison-même qui l’aurait poussé à ne pas lui dire toute la vérité ?
Jade songea, à raison, qu’il n’était pas vraiment temps de penser à ce genre de choses, et se plongea dans l’obscurité de la mine, imitée par son ami. Tous deux s’efforçaient de feutrer au maximum leurs pas, pour ne pas attirer l’ennemi. Ni l’un, ni l’autre n’avait une idée de comment ils allaient se débrouiller pour délivrer les victimes. Au pire, il y avait toujours la méthode favorite de Double H : foncer dans le tas. Jade préférerait trouver quelque chose de plus subtil, mais dans certaines situations… il n’y avait pas le choix.
L’impression que les requins savaient qu’ils avaient été visités se confirma lorsque Jade et Double H arrivèrent au cœur de la mine, où les lucioles leur firent à nouveau un accueil chaleureux. L’ombre au tableau était la bande de Crochax volant juste à côté. Ils repérèrent les deux espions et les attaquèrent violemment. Pour dire, c’était la première fois que Jade eut autant de peine à venir à bout de ces insectes. C’était aussi la première fois qu’ils étaient autant ! Au moins une trentaine.
Après un long combat, Double H et Jade durent se poser un moment pour reprendre des forces. Il ne fallait pas oublier qu’ils avaient eu affaire, quelques minutes plus tôt, à une immense baleine et à plusieurs Vorax. Leur pause ne dura pas des lustres : le temps était compté.
Jade franchit la grille éventrée par son oncle et se retrouva face au coffre de stockage. Elle y vit le symbole rond et jaune et l’idée de l’ouvrir lui traversa l’esprit. Elle sortit la clé ronde de son S-A-C et la posa contre le symbole. Le coffre s’ouvrit alors, laissant apparaître une perle. Sans hésiter, Jade la prit, la rangea, et referma le coffre. Double H l’avait rejointe entre-temps. Ils reprirent leur marche en direction du boyau principal, et une fois l’énorme passerelle franchie, ils eurent une mauvaise surprise.
Un Carcharodon Sapiens se tenait devant eux, armé. L’homme-requin les toisait d’un air furieux et menaçant. Jade fut comme paralysée, mais Double H n’attendit pas une seconde de plus pour lui asséner un énorme coup de marteau sur le front. Le requin s’effondra, et Jade craignit un instant que son collègue l’eût tué. Elle le vit cependant remuer nerveusement la mâchoire. Les deux espions décidèrent de le mettre à l’abri des regards, en attendant qu’il reprenne conscience.
Les agents IRIS débouchèrent dans le grand espace du boyau principal, où volaient habituellement les familles de nautiles aux coquilles extraordinaires. Le cœur de Jade se serra quand elle vit l’une de ces fameuses coquilles étendue sur le sol, vide. Les requins s’en prenaient non seulement aux humains, mais aussi aux animaux ! Bientôt ils voudraient éliminer toute sorte d’être vivant autre que les Carcharodon Sapiens, songea tristement Jade.
Ils entendirent du bruit venant d’en-haut et ils se blottirent contre le mur. Attendant 5, puis 10 minutes, ils ne sentirent aucun pas se rapprocher, et sortirent donc de leur cachette. Ils montèrent sur quelques plates-formes, frappèrent quelques anémones mutantes pour qu’elles leur laissent la voix libres, et ils se retrouvèrent face à la salle centrale.
La première chose qui frappa Jade fut l’ambiance générale. Ce n’était pas exactement ce à quoi elle se serait attendue : on n’aurait pas dit non plus que dans quelques heures, les victimes étaient censées se faire exécuter. Tout le monde était rassemblé dans la pièce centrale, derrière les portes de verre et les remparts. Les plus jeunes jouaient, les adultes discutaient. Requins et humains étaient mêlés. Et étonnamment, ce spectacle était encore plus terrifiant que prévu. Si Jade avait vu les victimes enchaînées, voire même torturée, elle aurait trouvé ça, fatalement, normal. Mais voir qu’ils étaient chouchoutés par les requins, pour mieux mourir après, c’était répugnant.
Double H se dirigea vers le couloir de gauche, seul endroit où poser les pieds sans tomber dans le vide ou se faire repérer. Les remparts encerclant la « salle de séjour » des Carcharodon Sapiens étaient opaques, empêchant de voir ce qu’il s’y déroulait. Il allait falloir trouver une faille. Mais tant que les ravisseurs occupaient la salle, il serait impossible de délivrer les victimes. L’idée était d’attirer les requins en-dehors, seulement, ils n’iraient jamais tous !
Jade songea qu’il fallait quelque chose d’assez important pour qu’un grand nombre de requins sortent de la salle. Une dizaine étant restée dedans, les deux agents du réseau pourraient s’occuper des victimes, après avoir éliminé les requins. Pour s’enfuir, c’était une autre histoire. Autant laisser place à l’improvisation.
La question actuelle était de savoir ce qui pouvait attirer les requins hors de leur tanière. Jade se rappela soudain de la coquille de nautile abandonnée. Créer du bruit. Il fallait faire un maximum de fracas. Jade exposa son idée à son ami, qui acquiesça. Puisqu’elle était plus menue et plus agile – et non encombrée par une armure – ce serait elle qui s’y lancerait.
Jade se faufila derrière le mur. La voilà revenue dans le boyau principal. Elle commença par donner d’énormes coups dans les anémones, puis elle retourna dans l’espace des nautiles. Elle ramassa la coquille et la jeta contre une paroi. La coquille rebondit, tomba dans le vide, mais cela ne causa presque pas de bruit. Il fallait quelque chose de beaucoup plus spectaculaire. Les mains moites, le souffle court, elle réfléchissait rapidement. Les idées ne venaient pas, quand tout à coup, elle remarqua une faille dans une paroi. C’était complètement fou. Ca pouvait entraîner l’effondrement de tout le volcan. Mais elle le fit : Jade s’acharna contre le mur, donna coups de pied, de bâton, tira des Gyrodisks, se jeta même dessus, mais rien n’y faisait. Le mur résistait. Il aurait fallu quelque chose d’énorme à lancer contre la paroi. L’image du corps inanimé du requin lui traversa l’esprit, mais Jade l’effaça : malgré ses crimes, une fin pareille serait trop injuste.
La réponse s’offrit à elle comme de par magie : une famille de Palinurus Rupestris, ces crustacés très attachés à leur progéniture. Leurs pinces claquaient et leurs regards étaient menaçants. Si Double H avait été là, il aurait pu frapper le seul pour faire voler les bêtes, et Jade aurait pu les envoyer contre le mur. Sauf que là, elle était seule. Elle devait faire les deux. Elle essaya d’abord de frapper le sol avec son pied, mais l’onde de choc n’était pas assez forte pour soulever un Palinurus, même le plus petit. Elle grimpa alors sur un rocher, prit son élan et sauta à pieds joints sur le sol. Toujours rien.
Jade allait essayer quelque chose d’autre : donner un coup de bas en haut pour soulever la bête, puis un coup horizontal pour l’envoyer contre le mur. À peine eut-elle décidé cela qu’elle fut envoyée à terre par une créature. Elle se défendit d’un coup de pied, qui projeta le Palinurus dans le vide, et se releva. Elle recula jusqu’à être face à la fissure dans le mur, et attira l’une des bêtes à elle. Là, elle exécuta sa technique, et le Palinurus fut envoyé directement dans la façade. Elle se fissura encore un peu. Il fallait répéter l’action plusieurs fois.
Après trois crustacés envoyés contre le mur, Jade était à bout de force. C’était très pénible pour les bras. Seulement, la fissure était à deux doigts de céder, et, d’après elle, après encore un coup, elle s’effondrerait. Jade se rapprocha alors de la sortie, pour fuir dès que la colonne tomberait, tout en amenant un animal avec elle. Rassemblant ses forces, elle donna un coup vertical, puis horizontal, et…
Un bruit sourd retentit. Une énorme partie rocheuse du mur s’était effondrée sur le chemin. Elle n’attendit pas une seconde de plus pour prendre ses jambes à son cou et rejoindre Double H. Par miracle, elle y parvint avant que les requins sortent de la salle centrale.
Double H lui-même avait les yeux ronds comme des soucoupes. Il demanda discrètement à Jade comment elle avait fait pour faire autant de bruit, et ajouta :

- On aurait dit que tout le volcan s’effondrait !
- C’est peut-être le cas, dit Jade, un peu inquiète.

À ce moment, Double H désigna quelque chose du menton. Jade se retourna et vit à peu près vingt hommes-requins couraient en direction du bruit. C’était le moment, ou jamais. Jade et Double H sautèrent par-dessus les remparts et se retrouvèrent dans la salle centrale. Les requins qui étaient restés se tournèrent aussitôt face à eux, et les détenus aussi. Un sourire illumina le visage de ces derniers. Ce fut de courte durée.
Une bataille sans merci débuta. Les deux agents IRIS étaient cependant d’accord sur un point : il fallait accorder plus d’importance à sauver les victimes qu’à vaincre les requins. Malgré cela, Double H assomma l’un des requins et Jade en envoya un à terre. Elle se rappela soudain qu’elle voulait prendre une photo comme preuve de la culpabilité des requins. Ca tombait « bien », parce qu’à ce moment-même, Rufus tenait Chico et un petit garçon (Fabian) par le cou. Elle dégaina son appareil photo, immortalisa cette scène, et fut juste après jetée à son tour au sol. Piquée au vif, elle rangea son appareil et se lança sur son assaillant. Une fois débarrassée de lui, elle donna un coup de pied à Rufus qui, surpris, lâcha les enfants. Jade les prit alors par la main et les fit passer par-dessus les remparts. Les jumeaux Davon et Dean, et Maura, la jeune femme, les imitèrent. Il ne manquait plus que Rob et Pablo à sauver. Double H intima à Rob de prendre Pablo et de l’emmener, mais cela ne se passa pas comme prévu. Entendant l’ordre, Rob prit Pablo dans les bras, mais un requin le chargea. Les trois tombèrent au sol assez lourdement. Jade se lança alors sur eux, attrapa Pablo sur ses épaules – il n’était plus aussi léger qu’il y a quelques années ! – et grimpa à nouveau sur les remparts. Pablo descendit de ses épaules, rejoignit Maura, Dean, Fabian, Davon et Chico, et Jade attendit Rob et Double H.
Ils arrivèrent quelques minutes après, excédés. L’expression inquiète se lisant sur leur visage ne présageait rien de bon.

- Les autres arrivent, on est encerclés ! s’exclama Double H.

C’était vrai : une vingtaine, voire une trentaine d’hommes-requins couraient vers eux. Il n’y avait qu’une seule échappatoire : le vide. Une chute mortelle, donc. Et pourtant, Jade sauta. Ce n’était pas un acte irréfléchi. Elle seule avait repéré, tout en bas, leur peut-être seule chance de survie. L’ennui, c’était que cette fameuse chance pouvait très rapidement tourner mal.
Cette chance, c’était le Ptérolimax.
La chute de Jade parut trop longue. Un long moment où elle voyait sa vie défiler, toutes ces questions restées en suspens, irrésolues. Elle vit le Ptérolimax, immense, long de plusieurs mètres, se rapprocher de plus en plus. Il était endormi, alors il ne risquait pas de bouger. Mais c’était sa réaction, le plus dangereux.
Jade atterrit lourdement sur le dos de l’animal. Aussitôt, le colosse se redressa, émit un rugissement sonore et s’envola. Jade s’accrocha le plus fort possible aux écailles de la bête. Le Ptérolimax s’éleva à la hauteur des requins et des anciens détenus. Jade leur demanda de monter. Double H prit Fabian et Pablo sur les épaules et monta. Chico les suivit de près. Rob hésita, puis y alla, imité par Maura et les jumeaux. Ils étaient tous sur un immense Ptérolimax, pouvant les conduire à leur perte ou les sauver. Il fallait simplement apprendre à le maîtriser.
Il n’en avait pas décidé ainsi : la bête était déchaînée et allait dans tous les sens. Tous devaient s’agripper le plus fort possible aux écailles du Ptérolimax. La sortie de l’îlot noir était encore bien loin d’eux.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×