Time is running out [6.07.14]

Eh bien ! Ca fait une éternité que je ne suis pas venue ici. Un an et plus, en vérité, mais c'est immense, pour un site.

J'ai procédé à quelques changements de l'apparence du site, pour rendre la lecture plus facile et agréable. En effet, blanc sur noir, ça fait mal aux yeux. Mais les textes publiés ici ne valent pas vraiment la peine d'être lus, ils ont été écrits il y a tellement longtemps.

À part ça... Je traverse une crise "existentielle" débile à propos de ma vocation d'écrivain. Depuis mon enfance, je vois ça comme une évidence. Je fais ça depuis que je suis petite, j'aime énormément écrire, c'est mon meilleur remède. Mais depuis deux ans, est-ce que j'écris vraiment ? Non. J'ai écrit une nouvelle pour un concours, quelques drabbles, quelques OS, mais uniquement des fanfictions. Depuis deux ans, la seule oeuvre qui venait uniquement de moi est une nouvelle de 10 pages. Pire encore : quand je pense à l'avenir, je réalise que je n'ai pas d'idées de romans. Comment prétendre vouloir devenir écrivain lorsqu'on ne sait pas ce qu'on va écrire ? J'en arrive à me faire penser à ces personnes que je méprise, qui veulent écrire un livre juste pour écrire un livre. C'est détestable.

Aussi, en lisant des grands auteurs, en écoutant des professeurs analyser leurs écrits, je me rends compte que je n'ai pas ma place parmi eux. Leur écriture est si subtile, si talentueuse, si profonde, qu'on ne peut égaler ça. Beaucoup m'ont dit que c'était normal, que je ne pouvais pas viser aussi haut. Je dirai que si, justement. Je ne veux pas devenir une écrivain bateau, sans talent, sans profondeur. Victor Hugo avait dit "Je veux être Chateaubriand, ou rien"... j'ai envie de dire pareil. Si c'est pour être médiocre, je ne veux pas devenir écrivain. Je veux honorer la littérature, pas l'encombrer. Et pour l'instant, je sais que je n'y ai pas ma place. Et ça me désole, me détruit même, de me dire ça, car c'est ma passion depuis enfant. Comme la danse. Je n'ai ni la souplesse, ni l'attitude, ni le talent d'une danseuse classique, mais j'en fais depuis 13 ans, et ça me passionne. Idem pour l'écriture.

Aucune idée de roman. Je suis passée de la petite fille de 8-9 ans aux 50 histoires originales enregistrées dans son ordinateur à l'adolescente sans aucune idée d'histoire propre. Je n'écris que des fanfictions, mauvaises, en plus de ça. Et c'est désespérant.

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site