Les acrobates

Bon bah voilà. J'ai réussi à vous écrire "Les Acrobates"... je ne sais pas ce que ça vaut, très honnêtement x) Il y a beaucoup d'erreurs dans les concordances de temps... mais ce ne sont pas des erreurs x'D On va dire que non ! ^^ Bonne lecture ^^

Les acrobates

 

Le trio d’acrobates du cirque Psyché était annoncé chaque soir comme étant splendide. Ce n’était pas bien loin de la réalité. Les trois hommes étaient chacun très gentils, serviables et attentionnés. Des amours ! Archange et Natacha – quels pénibles, décidément – semblaient être les seuls à ne point les apprécier. Archange se méfiait surtout de Massimiliano depuis quelques temps… Et ces « quelques temps » concordaient étrangement avec les événements qui le firent changer de comportement. Il soupçonnait le blondinet d’être une sorte d’espion au service de Florent… Mais de toute façon, il se trompait. Massimiliano ne maîtrisait pas bien le français, mais serait tout à fait capable de faire comprendre à Florent qu’il ne voulait pas se mêler à ses affaires, si celui-ci avait monté une conspiration contre Archange. Massimiliano était simple, facile à vivre, et très, très généreux. Il ne prenait jamais le temps de penser à lui, et vouait sa vie au bonheur des autres. Il était éperdument amoureux de Colombine, la trapéziste, et le lui avait clairement dit. Pourtant, malgré la gentillesse et le grand cœur de Mass, ce n’était pas réciproque. Massimiliano continuait pourtant à aimer la jeune femme, désespérément.
Antonio était un homme fort, dans les deux sens du terme. Sa spécialité d’acrobate était de soulever des poids monstrueux, mais sur le point mental, Antonio avait également du mérite. Ses parents et sa sœur étaient décédés sous ses yeux lorsqu’il avait 8 ans, lors d’un accident de voiture. Il avait affronté la situation avec beaucoup de force et d’humanité. Cela avait fait de lui un garçon mature et consciencieux, et ces qualités lui étaient restées en tant qu’adulte. Antonio était toujours honnête avec les autres, c’était un homme de confiance. Il parlait parfaitement français, puisqu’il était arrivé en France quelques semaines après le décès de sa famille, accueilli par une famille française. Aujourd’hui, il était marié et avait deux enfants. Sa femme supportait mal le fait qu’il parte en tournée avec le cirque, mais Antonio l’avait convaincue que son métier était tout pour lui, ce qui n’était que la stricte vérité. Jalouse de nature, elle lui avait fait promettre d’être fidèle, et Antonio avait promis. Elle s’était contentée de ça, sachant que son mari était de parole. Antonio avait donc pu partir pour sa passion du cirque, et surtout de l’acrobatie.
Celeste avait passé sa vie sous les moqueries et les critiques dues à son orientation sexuelle. En effet, il était gay, et s’assumait parfaitement. En revanche, dans son ancien village, en Italie, il avait eu droit à toutes sortes de railleries. Il avait son coming-out à 14 ans, aussi tous ceux de son collège avaient été mis au courant. Malgré tout, Celeste n’avait jamais regretté son geste. Ca le blessait, bien sûr, mais ça n’était pas son problème si les autres étaient homophobes.
Il s’était rapidement découvert une passion pour l’acrobatie, et en surpassait  beaucoup en la matière. Il excellait vraiment dans cet univers, et était fier de lui. Il avait beaucoup travaillé, pendant des années et des années, pour arriver à ce résultat. Sa famille le suivait et l’encourageait, ce qui le motivait d’autant plus.
Comment les trois acrobates se sont-ils rencontrés ? Dans la plus grande école de cirque d’Italie. En tout cas, c’est là que Massimiliano et Celeste ont fait connaissance. Antonio était en France, pendant ce temps-là. Mass et Celeste ont rapidement tissé un lien d’amitié, et après leurs études, ont décidé de former un groupe. Ils ont cherché ensemble un cirque recrutant des acrobates, et ont découvert le cirque Psyché, en France. Ils ont alors fait leurs valises et ont voyagé en France, il y a maintenant trois ans. Durant les auditions, Antonio est venu naturellement vers eux, et les trois devinrent amis. Par chance, ils furent admis au sein du cirque. Antonio aida Mass et Celeste à apprendre le français, entre deux répétitions, et c’est ainsi que naquit le trio d’acrobates que l’on connaît aujourd’hui. Ils sont les trois très complices et s’entendent comme de vrais frères. Massimiliano et Celeste constituent pour Antonio une sorte de troisième famille, plus précieuse encore que sa famille d’adoption. Le succès du trio repose surtout sur leur grande complicité.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site