Désarticulé

Le titre "Désarticulé" m'est venu avant l'idée d'écrire sur LMDC, ce pourquoi le titre ne convient pas tant que ça à l'OS. J'aime écrire sur LMDC, mais je ne sais jamais comment traiter le sujet x) Je vous laisse avec l'habituel "Bonne lecture !" :D

DESARTICULE

La douleur qui me piquait le cœur à cet instant ne pouvait être pire que le terrible sentiment de remord qui m'envahissait. Elle avait fleuri ma tombe… elle me croyait mort ? Mais qui était le con qui avait fait croire à ma mort à Miss Acacia ? À l'heure qu'il était, je ne pouvais plus me permettre d'accuser Joe, il avait tout gagné, j'avais tout perdu. Au temps pour toi, Joe.
J'étais vivant, mais deux tombes m'attendaient déjà. L'une sur le sommet d'Arthur's Seat, à Edimbourg, et ici, à Grenade. Je laissai mon cœur en bois contre le train-fantôme de notre passé, à Miss Acacia et moi, comme un symbole, une allégorie.
Je ne savais que penser. Le souvenir de la silhouette de ma femme-oiseau s'éloignant dans l'ombre me torturait, sachant que c'était la dernière fois que je la voyais. Quel affreux souvenir. Ses allures de poupée me rappelaient beaucoup trop de choses…

Tic-Tac…

Ma mère, titubant, haletant, me portant à bout de ventre jusqu'à l'atelier de Madeleine…

Tic-Tac…

Docteur Madeleine, allant d'un patient à un autre, d'un bocal de larmes à une paire de lunettes…

Tic-Tac…

Elle arrivait même à me faire penser à une de ses femmes dont m'avait parlé l'autre Jack, il y avait bien longtemps de ça… Celles qu'il découpait à même la brume. N'aie pas peur, petit, tu apprendras bien vite à effrayer pour exister
J'avais plutôt l'impression d'exister pour effrayer. Des charmants petits couples d'Edimbourg, qui s'éloignaient à l'entente de mon tic-tac, à Miss Acacia qui n'avait, au final, que fait de me fuir. Avais-je vraiment eu une utilité quelconque sur cette Terre ? Je baissai les yeux sur mon nouveau cœur. Je ne pouvais plus l'accuser, lui non plus. C'était bien moi le problème.
J'avais perdu mes repères. Que faire ? Où aller ? Ne plus entendre le bruit de mon cœur m'inquiétait beaucoup… j'aurais peut-être dû garder mon ancien cœur. Selon l'infirmière, ça n'était plus une question d'horlogerie, c'était de la médecine, mais je ne pouvais la croire. J'avais confiance en Madeleine.
Désarticulé du cœur, de la tête, et des espoirs, j'entrepris une errance qui me mènerait finalement au sommet d'Arthur's Seat, à la rencontre de ma propre tombe. Celle à côté de Cunnilingus.

Giant Jack is on your back now.


Bon ! J'espère que ça vous a plu ^^ Je donne quelques petites infos supplémentaires x)

 "Au temps pour toi, Joe" - Extrait de "L'école de Joe" dans l'album "La Mécanique du Coeur" de Dionysos.
"N'aie pas peur, petit, tu apprendras bien vite à effrayer pour exister..." - Extrait de "La Panique Mécanique".
"Giant Jack is on your back now" - Phrase de fin du monologue d'Eric Cantona dans l'Epilogue de l'album "La Mécanique du Coeur".

Non, vous ne rêvez pas, Cunnilingus est bien le nom du hamster de Jack.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×